DANS LES MUSÉES : Musée Nissim de Camondo 

Console étagère – Louis XVI

Console étagère étroite en ébène, ornée de bronzes ciselés et dorés, ouvrant par un tiroir et présentant quatre tablettes en marbre bleu turquin.

Attribuée à A. Weissweiler.

Localisation : Musée Nissim de Camondo, Paris.

Cette console étagère étroite est réalisée à l’aide d’ébène, un matériau noble et précieux au XVIIIe siècle. Elle est composée de quatre tablettes en marbre bleu turquin et sertie d’une galerie. Le tout ouvre par un tiroir au niveau de la ceinture qui est agrémentée d’une frise à l’antique. Ce meuble est orné de bronzes ciselés et dorés tels que les sabots, les galeries, et la frise.

L’ébène était l’un des bois les plus précieux et le plus délicat à travailler. C’est de sa particule qu’est né le nom des artisans qui travaillaient cette matière : les ébénistes. Du XVIIe au XIXe siècle, c’est l’ile de Madagascar qui a été le principal centre d’approvisionnement de l’Europe. Sous le règne de Louis XIII, Richelieu autorisa une compagnie dieppoise à s’installer à Fort Dauphin afin de faciliter l’importation.