LA GALERIE KRAEMER,
une histoire de famille

La maison a été fondée dans les années 1870, après le départ d’Alsace de Lucien Kraemer lors de l’occupation de celle-ci par les Prussiens.
Le premier magasin de Lucien se trouvait rue de Penthièvre, (Paris 8ème).
Vers 1880, il déménagea pour s’installer rue Tronchet, presque à l’angle de la place de la Madeleine.

À l’époque, ses célèbres clients français étaient les familles Rothschild, Camondo, le Comte Boni de Castellane, etc.

Les familles étrangères comme les Hamilton-Rice, les Widener, Monsieur et Madame Balsan (née Consuelo Vanderbilt, duchesse De Marlborough-Churchill au Château de Blenheim), les Sassoon, ainsi que de nombreux collectionneurs et familles aristocratiques d’Europe Centrale et de la Russie prérévolutionnaire, venaient déjà admirer les objets d’art.

En 1928, Lucien et son fils Raymond acquièrent l’hôtel particulier du 43, rue de Monceau à proximité du parc Monceau, et à quelques mètres de celui des Camondo, amis, voisins et clients. Aujourd’hui c’est le Musée Nissim de Camondo.
Depuis, le 43 rue de Monceau est le siège de la Galerie. 

Parmi les visiteurs, figurait un américain très spécial qui écrivait dans son journal, vers 1930 : «j’ai visité la galerie du jeune Kraemer, rue de Monceau».
Il s’agissait de Paul Getty, fondateur du célèbre musée qui porte son nom et qui évoquait ainsi l’arrière grand-père de la jeune génération.

Après la guerre, en 1945, Raymond et son fils Philippe reprirent leur activité, reconstruisant l’affaire petit à petit, en se promettant que : «même s’il ne devait plus y avoir qu’un ou deux meubles par pièce, ils seraient d’exception.»
Après deux décennies d’efforts, la Maison retrouva sa place parmi les leaders sur le marché des meubles du XVIIIe siècle.

Vers 1970, les fils de Philippe, Olivier et Laurent s’impliquèrent dans les antiquités, en maintenant un haut niveau de qualité et en contribuant à l’extension de la galerie. En l’an 2000, Mikaël, le fils d’Olivier, et Sandra, la fille de Laurent devinrent la cinquième génération d’antiquaires dans la famille.

Aujourd’hui avec l’arrivée d’Alain, la nouvelle génération se complète et travaille ensemble dans les nombreux salons du 43, rue de Monceau et à l’étranger en organisant des expositions dans des musées et des lieux publics. La famille regarde aussi l’avenir. Ainsi, ils ont également ouvert quelques salons au décor très contemporain, où les meubles et objets d’art s’intègrent merveilleusement.

Authenticité, beauté, rareté, originalité et charme, restent les critères de sélection de cette maison très connue et malgré tout discrète. 

Une famille de mécènes passionnés d’art

Depuis bientôt 150 ans, d’importants et nombreux meubles et objets d’art du XVIIIe siècle sont passés par la Maison. 
Et certains sont exposés aujourd’hui dans les collections des plus grands musées d’Europe et des Etats-Unis.

Musée du Louvre, Paris
Château de Versailles
Musée Nissim de Camondo, Paris
Metropolitan Museum of Art, New York
J.Paul Getty Museum, Los Angeles
Museum of Fine Arts, Boston
Philadelphia Museum of Art
Cleveland Museum of Art
Detroit Museum of Art
Maison Blanche, Washington D.C.
Birmingham Museum of Art, Alabama
Fine Art Museum of San Francisco, Legion of Honor
Musée Jacquemart André
Musée National des Céramiques, Sèvres
Château de Fontainebleau

L’esprit et le savoir-faire

Chez Kraemer, par l’écrivain Pierre Assouline

Presse

Presse